La roupie numérique et son rôle dans les paiements internationaux – examen d’experts

Temps de lecture : 11 minutes
La roupie numérique et son rôle dans les paiements internationaux – examen d’experts
Image: mysuruinfrahub.com
Partager

Les monnaies numériques deviennent partie intégrante du système financier moderne, modifiant ainsi le visage de l’économie mondiale. L’une des monnaies numériques les plus importantes est la roupie numérique, qui a un impact significatif sur les processus financiers nationaux et internationaux. Dans ce document, nous examinerons l’essence de la roupie numérique, ses caractéristiques ainsi que son rôle dans les paiements internationaux.

Grâce aux efforts concertés du gouvernement central indien, le pays dispose déjà d’une solide infrastructure de paiements numériques, à la fois peu coûteuse et hautement démocratisée. Le pays est prêt à libérer tout son potentiel en ce qui concerne l’avenir de la monnaie. Cependant, l’argent liquide reste le moyen de paiement préféré de certains consommateurs indiens. L’accès aux services numériques reste faible chez certains segments de consommateurs et les critiques sont nombreuses quant à la sécurité des données personnelles des utilisateurs.

La Reserve Bank of India (RBI) a lancé un projet pilote appelé roupie numérique (e ₹, roupie numérique) en 2021. Aujourd’hui, la nouvelle monnaie est classée comme une troisième forme de monnaie (avec la monnaie fiduciaire et la monnaie électronique) et a cours légal sous forme numérique.

La roupie numérique sera échangeable au pair avec les devises existantes et sera considérée comme acceptable pour les paiements et comme réserve de valeur sûre. La roupie numérique a le potentiel de construire une économie plus résiliente, plus sûre et plus efficace, de réduire la dépendance du pays à l’égard des espèces et de conduire à une réduction de la fraude, de faciliter des paiements transfrontaliers plus rapides et d’améliorer le réseau de distribution des richesses. Au niveau macro, cela peut également aider le pays à stimuler l’innovation financière et aider la RBI à mener une politique monétaire plus précise.

La CBDC est la réponse naturelle du système bancaire central à l’émergence de la finance décentralisée en général et des cryptomonnaies en particulier. Aujourd’hui, plus de 100 pays dans le monde se trouvent à différents stades d’étude de cette question, confirmant la tendance qui se dessine. Il est intéressant de noter que c’est l’Inde qui a refusé à plusieurs reprises de lancer une CBDC, qualifiant cet instrument de défi sérieux pour la stabilité du système financier du pays.

Tout sur la crypto-monnaie de « A » à « Z »
Tout sur la crypto-monnaie de « A » à « Z »
Temps de lecture : 13 minutes
Editorial board
Editorial staff of Pakhotin.org

Il est également indéniable que les CBDC peuvent être très utiles pour soutenir la croissance économique, l’inclusion financière, le développement national et le commerce mondial. À l’échelle mondiale, cela pourrait conduire à un rôle politique accru des banques centrales des pays dont les monnaies numériques connaissent le plus de succès, ajoutant ainsi une certaine instabilité politique. Essentiellement, les banques centrales ne seront plus principalement des régulateurs et des acteurs indépendants du marché, mais seront directement impliquées dans le marché des services financiers. Par conséquent, la Banque centrale sera impliquée dans la concurrence avec les offres de services financiers du marché.

La croissance vertigineuse de la popularité des cryptomonnaies dans le pays depuis 2020 a joué un rôle stimulant dans cette décision. Le nombre croissant d’utilisateurs de crypto-monnaie suggère un changement de paradigme d’investissement dans le pays, connu pour investir plus souvent dans l’or et d’autres actifs plus sûrs. Le 29 janvier 2021, le gouvernement indien a annoncé qu’il présenterait un projet de loi visant à créer une monnaie numérique souveraine et imposerait par la suite une interdiction totale des crypto-monnaies privées. Et déjà en novembre 2021, le Comité permanent des finances a rencontré le Blockchain and Crypto-Assets Council (BACC) et d’autres représentants des crypto-monnaies et est arrivé à la conclusion que les crypto-monnaies ne devraient pas être interdites, mais réglementées.

Qu’est-ce qu’une roupie numérique ?

La roupie numérique est une forme de monnaie électronique créée à l’aide de la technologie blockchain. Il s’agit d’un analogue numérique de la monnaie nationale de l’Inde – la roupie indienne.

Cependant, contrairement aux services bancaires traditionnels, la roupie numérique ne nécessite pas l’intermédiation des banques ou des institutions financières pour les transactions. Son fonctionnement repose sur un réseau blockchain décentralisé, qui assure la sécurité, la transparence et la fiabilité des opérations. Dans le même temps, la Banque centrale est responsable de l’émission des CBDC, comme la monnaie fiduciaire.

Digital Rupee
Image: siasat.com

En 2021, dans le cadre du programme de lancement pilote, la Reserve Bank of India a publié une note conceptuelle décrivant les caractéristiques et les objectifs de la roupie numérique et a lancé un programme pilote de CBDC de gros en partenariat avec 13 banques nationales :

  • SBI (application :eRupee par SBI)
  • ICICI Bank (application : roupie numérique par ICICI Bank)
  • IDFC First Bank (application : IDFC First Bank Digital Rupee)
  • YES BANK (application : Yes Bank Digital Rupee)
  • HDFC Bank (application : HDFC Bank Digital Rupee)
  • Union Bank of India (application : Digital Rupee By UBI)
  • Banque de Baroda (application : Bank of Baroda Digital Rupee)
  • Kotak Mahindra Bank (application : Digital Rupee de Kotak Bank)
  • Canara Bank (application : Canara Digital Rupee)
  • Axis Bank (application :Axis Mobile Digital Rupee)
  • IndusInd Bank (application : Digital Rupee par IndusInd Bank)
  • PNB (application : roupie numérique PNB)
  • Banque fédérale (application : roupie numérique de la banque fédérale)

Caractéristiques de la roupie numérique

  • Décentralisation : l’un des principaux avantages de la roupie numérique est sa nature décentralisée. Les transactions sont effectuées directement entre les participants du réseau sans la participation d’une institution centrale ou d’intermédiaires.
  • Sécurité : Grâce à la technologie blockchain, chaque transaction sur le réseau de la roupie numérique est enregistrée dans un bloc et confirmée par un réseau de nœuds (ordinateurs), ce qui offre un haut niveau de protection contre la manipulation et fraude.
  • Transparence : toutes les transactions sur le réseau de la roupie numérique sont publiques et peuvent être consultées sur la blockchain, ce qui rend le système transparent et maintient la confiance des participants.
  • Frais peu élevés : le coût des transactions utilisant la roupie numérique est généralement bien inférieur à celui des virements bancaires traditionnels, ce qui le rend attrayant pour les paiements internationaux.

À l’échelle mondiale, le principal avantage mentionné dans l’analyse de rentabilisation pour les projets pilotes de CBDC est la disponibilité d’un système de paiement numérique flexible et fiable. Cependant, l’Inde se trouve dans une situation unique où l’infrastructure de paiement est déjà bon marché et largement démocratisée.

Bitcoin – la monnaie du futur ?
Bitcoin – la monnaie du futur ?
Temps de lecture : 17 minutes
Ratmir Belov
Journalist-writer
Par exemple, en décembre 2021, Unified Payments Interface (UPI), le principal système de paiement en temps réel d’Inde pour les transactions interbancaires peer-to-peer (P2P) et de personne à personne (P2M), comptait environ 300 millions d’utilisateurs actifs avec 38 milliards de transactions en 2021 – ce qui est un indicateur significatif et témoigne de l’ouverture et du paysage développé et diversifié des systèmes de paiement. En fait, l’Inde a construit une infrastructure numérique et fintech de classe mondiale avec l’aide du Département national de gouvernance électronique (NeGD), d’India Stack, d’Account Aggregator Framework, de sites Web gouvernementaux comme Jansamarth.in et bien d’autres.

Malgré cela, la monnaie numérique ouvre de nouveaux horizons :

Réduire la dépendance à l’argent liquide

La propension à l’argent liquide en Inde (environ 17 %) est plus élevée que dans les pays développés. Dans le même temps, il n’existe aucune donnée indiquant une diminution de la dépendance à l’égard des espèces ; la situation est exactement le contraire : la croissance des espèces en Inde est d’environ 10,5 % par an. (vs 9,2% en Chine et 2,1% en Corée). L’argent liquide est difficile à manipuler, mais il offre un anonymat qui permet de l’utiliser pour le blanchiment d’argent et le financement d’activités illégales et terroristes.

Le gouvernement indien, la Reserve Bank of India et les banques commerciales consacrent énormément de temps et d’argent à empêcher une telle utilisation illégale ainsi que la propagation de la fausse monnaie. Les coûts sociaux et privés annuels liés au traitement des espèces dans l’Union européenne sont estimés à environ 1 % du PIB, tandis qu’en Inde, ces coûts sont susceptibles d’être nettement plus élevés.

Augmenter la résilience du marché et surmonter les contraintes liées aux infrastructures

L’Inde est l’un des leaders mondiaux en termes de nombre de transactions de paiement numérique. Cependant, la numérisation à 100 % des paiements peut créer une charge sur l’infrastructure financière et bancaire existante et conduire à une crise du système. De plus, étant donné que les transactions UPI sont effectuées à un taux d’escompte de 0 %, il n’existe aucune analyse de rentabilisation directe qui inciterait les banques à investir dans les paiements numériques.

Digital Rupee
Image: finshots.in

Dans le même temps, la vulnérabilité du système aux cyberattaques est particulièrement exacerbée, car une attaque contre les trois lieux de stockage de données d’une grande banque – son centre de données (DC), sa reprise après sinistre (DR) et son état de quasi-catastrophe – peut provoquer un effondrement économique (il est fort probable que dans ce cas, la banque ne pourra jamais reconstruire les données perdues).

Un grand livre distribué améliorera considérablement la résilience du système, et une nouvelle entité faîtière (NUE) pour les paiements numériques en roupies peut nous fournir un mécanisme alternatif de règlement instantané, car les systèmes de paiement compatibles DLT sont intrinsèquement plus sécurisés que les systèmes hautement centralisés. L’introduction de la roupie numérique contribuera à une plus grande diversification du système de paiement indien en proposant des méthodes de paiement alternatives. Cela améliorera également la résilience et la sécurité de l’ensemble de l’infrastructure de paiement.

Prévention de la fraude

Les données de la RBI montrent qu’en seulement trois ans (2018 à 2020), les banques indiennes ont perdu environ 50 milliards de dollars à cause de la fraude. Une monnaie numérique pourrait résoudre ces problèmes de manière proactive grâce à une programmabilité intégrée et une traçabilité réglable.

Participation aux paiements transfrontaliers

La roupie est une monnaie nationale et, même si elle peut être largement diffusée et détenue à l’étranger, les réserves ne peuvent servir qu’aux paiements nationaux. Le projet CBDC Jura, qui explore les transferts CBDC de gros directs d’euros et de francs suisses entre banques commerciales françaises et suisses sur une seule plateforme DLT, propose une approche possible pour contrôler l’euro numérique dans un contexte international.

Augmenter la répartition des richesses

L’Inde a considérablement amélioré la répartition des richesses grâce à des initiatives telles que le transfert direct des bénéfices et l’e-RUPI. D’Dans ce cas, la CBDC a la capacité intégrée de « programmer » l’utilisation prévue – par exemple, empêcher que l’argent de l’aide sociale soit détourné vers des comptes bancaires non liés.

Croissance économique : types, facteurs, comment elle est mesurée
Croissance économique : types, facteurs, comment elle est mesurée
Temps de lecture : 8 minutes
Editorial board
Editorial staff of Pakhotin.org

Cela permet d’établir un lien étroit avec la chaîne de sécurité sociale, la chaîne de santé et la chaîne d’éducation prévues pour colmater ces fuites. La roupie numérique servira d’infrastructure efficace pour les transactions financières, y compris la distribution des bénéfices, dans le cadre d’une éventuelle nouvelle division du travail entre la banque centrale et le gouvernement.

Améliorer la qualité de la politique monétaire ciblée

La monnaie numérique aura la capacité sans précédent de fournir à la Banque centrale une visibilité et un aperçu en temps réel de l’état de l’économie. Ces données ont le potentiel d’aider à comprendre les flux et les stocks dans chaque secteur de l’économie.

En outre, la monnaie programmable permettra à la RBI de mener des interventions de politique monétaire avec une ultra-précision, permettant un transfert de données plus rapide et une meilleure réalisation des objectifs politiques. Le projet de monnaie numérique Khokha2 de la Banque de réserve sud-africaine est un exemple de cas d’utilisation de gros d’une CBDC qui inclut l’activation des règlements interbancaires et obligataires. Ces règlements obligataires offrent l’opportunité d’innover et de mettre en œuvre une action économique plus rapide et plus ciblée.

Participation de la roupie numérique aux paiements internationaux

Déjà depuis la mi-2023, la Reserve Bank of India (RBI) a fait des déclarations à plusieurs reprises sur son intention d’utiliser la roupie numérique pour les paiements transfrontaliers. Cela peut être fait en utilisant une plateforme commune développée par le Projet Dunbar, dirigé par la Banque des règlements internationaux (BRI).
Digital Rupee
Image: reuters.com

Outre l’Inde, une douzaine de banques centrales asiatiques testent, explorent le potentiel ou font progresser leurs projets CBDC à différents stades de développement, notamment dans le contexte de leur utilisation pour les paiements transfrontaliers. Les banques centrales comprennent la Banque d’Indonésie, la Banque centrale de Malaisie et l’Autorité monétaire de Singapour, qui collaborent au projet Dunbar. La Bangko Sentral ng Pilipinas aux Philippines a annoncé des essais de sa monnaie numérique dans le cadre du projet Agila, tandis que Singapour met en œuvre le projet Ubin pour relever les défis de l’industrie.

Les banques centrales du Sri Lanka, de Thaïlande, de Corée du Sud, du Cambodge, de Hong Kong, d’Inde, du Myanmar, de la République démocratique populaire lao, du Népal et du Vietnam sont également impliquées dans diverses étapes de recherche, de projets pilotes ou de projets CBDC visant à explorer le potentiel et l’interopérabilité des technologies numériques.

Blockchain – une chaîne numérique de blocs d’informations
Blockchain – une chaîne numérique de blocs d’informations
Temps de lecture : 7 minutes
Editorial board
Editorial staff of Pakhotin.org

Le projet Dunbar dirigé par la BRI a développé deux prototypes d’une plate-forme commune qui pourrait permettre des règlements transfrontaliers à l’aide de monnaies numériques émises par plusieurs banques centrales. Ce qui constitue en fait une raison assez sérieuse pour renforcer la tendance mondiale à la dédollarisation et réduire l’influence des grands systèmes de paiement interbancaires. Il est évident qu’aujourd’hui une telle demande se forme sur le marché dans un contexte géopolitique difficile et des exemples de pressions de sanctions.

La roupie numérique joue un rôle important dans les paiements internationaux en raison de ses caractéristiques et avantages uniques :

Paiements mondiaux

En raison de sa nature décentralisée, la roupie numérique peut être utilisée pour des paiements transfrontaliers rapides et efficaces. Ceci est particulièrement utile pour les transactions commerciales internationales où les fonds doivent être transférés rapidement et en toute sécurité entre différents pays.

Commissions faibles et pas de banques intermédiaires

Contrairement aux virements bancaires traditionnels, où les banques intermédiaires facturent souvent des frais élevés pour le traitement des paiements, la roupie numérique permet des économies significatives sur les frais de commission grâce à l’absence d’intermédiaires.

Transparence et sécurité

Un aspect important des paiements internationaux est la transparence et la sécurité des transactions. La roupie numérique offre un haut niveau de sécurité grâce aux protocoles cryptographiques et à la technologie blockchain, ce qui la rend attractive pour les entreprises et les investisseurs internationaux.

Potentiel d’inclusion financière

La roupie numérique peut devenir un outil d’inclusion financière pour des millions de personnes dans le monde qui n’ont pas accès aux services bancaires traditionnels. Cela peut promouvoir le commerce international et la croissance économique dans les pays en développement.

Sofia Glavina
Sofia Glavina
La roupie numérique est-elle un instrument financier fiable et efficace à l’échelle internationale ? Donnez votre avis:
avatar
  Notifications de commentaires  
Notifier
Contenu Commentaires
Partager

Tu pourrais aussi aimer

Investir dans des actions pour les débutants
Temps de lecture : 9 minutes
Editorial board
Editorial staff of Pakhotin.org

Derniers articles

Investir dans l’immobilier : un guide rapide et expert pour les débutants
Temps de lecture : 5 minutes
Danil Sorokovykh
Danil Sorokovykh
CEO of a real estate agency
Plan financier d’entreprise : signification, objectifs et principales composantes
Temps de lecture : 8 minutes
Anna Teterleva
PhD in Economics, Financial audit expert
Comment investir judicieusement dans l’immobilier et est-ce que cela en vaut la peine ?
Temps de lecture : 7 minutes
Nikita Shelomentsev
Nikita Shelomentsev
Real Estate Investment Expert